Stacks Image 936

La place de la Victoire (à l'époque "Marktplatz") en 1902
et la rue du Couvent (aujourd'hui rue De Gaulle)


La place de la Victoire
au fil du temps


Tout au long de son histoire, la place est le cœur historique de la ville. À la Révolution, en 1793, elle prend le nom de "Place de la Liberté". Au XIXe siècle la bourgeoisie s'approprie totalement la place après la suppression de l'ordre bénédictin. La place débouche au nord sur la rue du Couvent, axe majeur de pénétration en ville pour les paysans qui viennent aux marchés de la cité. Jusqu'en 1870, les Archives la désignent indifféremment "Place Saint Nabor" ou "Place du Marché". Après 1870, elle est nommée "Marktplatz".

Depuis 1918, c'est la "Place de la Victoire", transformée dès l'automne 1940 en "Adolf Hitlerplatz". Les Naboriens l'appellent plus communément "da Markt". C'est là que se tiennent la fête patronale, les foires de la Mi-carême et de la Saint-Nicolas, le marché du vendredi.

Après 1900, s 'y déroulent les parades et les prises d'armes. C'est autour de la fontaine que l'harmonie municipale et les fanfares offrent aubades et concerts. C'est là encore que l'on vient aux nouvelles et qu'au terminus du tramway inauguré le 7 février 1910 on accueille les visiteurs.

Dans les années 1950, elle s'adapte davantage à la circulation automobile. Elle est réaménagée dans les années 1980, pour devenir zone semi-piétonne.

Elle est donc bien le cœur de la cité qui bat aux rythmes de l'Histoire.


Stacks Image 940

La place vers 1920

Au premier plan : la fontaine surmontée de la statue de Saint Nabor réalisée en 1714 par Melchior Spinga. Tout près de la fontaine, se trouvait le bâtiment de l'octroi où étaient prélevées les taxes sur les marchandises qui entrent en ville et ceci depuis 1360. Le tramway qui dessert la gare, fonctionnera de 1910 à 1944.


Stacks Image 944

Rassemblement sur la place à l'occasion de la Mi-Carême en 1898


Stacks Image 948

La foule des badauds lors de la fête patronale de 1898

À l'emplacement de l'actuel "Queen's Café" se trouvait déjà un restaurant à la fin du XIXe siècle. Fin 1898, le bâtiment sera reconstruit dans un style néo-renaissance nordique et prendra successivement le nom de "Luxhof", d'"Hôtel Central" (après 1918) puis, plus tard, de "Terminus".


Stacks Image 952

Les Poilus défilent sur la "Marktplatz" qui prend désormais le nom de "Place de la Victoire"


Stacks Image 968

1920 : la place du Marché est devenue place de la Victoire
et la rue de Longevulle (Lublerstrasse) a pris le nom du général Hirschauer



Stacks Image 960

Défilé du 14 juillet 1939


Stacks Image 964

En 1957, la fontaine est déplacée pour permettre le remodelage du carrefour et son adaptation au trafic routier en augmentation constante.
En 1980, elle trouve sa place actuelle au milieu d'un espace réservé aux piétons et, en été, aux terrasses des cafés. Mais saint Nabor continue de veiller sur la ville.