VISITE DE LA CARRIÈRE DE FREYMING-MERLEBACH



Stacks Image 406



LA CARRIÈRE DE FREYMING-MERLEBACH
Un bel exemple de reconversion d'un site industriel




Dimanche 24 juin 2012, des membres de la S.H.P.N. ont répondu à l'invitation de Gérard Wack
et ont visité la carrière de Freyming-Merlebach. Le départ s'est fait devant l'hôtel communautaire.


Une carrière exploitée de 1920 à 2001


L'exploitation des carrières lorraines est étroitement liée à la présence d'importants gisements de grès vosgiens en formation destinés au remblayage hydraulique des exploitations minières en dressants et semi-dressants de Merlebach. Large de 850 mètres et longue de 4 km, cette carrière, la plus grande du bassin, a des allures de canyon. Exploitée industriellement de 1920 à 2001 elle a fourni 120 millions de m3 de sable gréseux.

La mise en sécurité


Après la fermeture des derniers puits en 2003 et 2004, la mise en sécurité des sites miniers et industriels s’est imposée comme une priorité pour les Charbonnages de France, établissement public industriel et commercial, dissout en décembre 2007. Les travaux de mise en sécurité ont débuté en 2001 et le terrassement de la partie Ouest s'est achevé fin 2004 : au total près de deux millions de m3 de matériaux ont été déplacés. Le fond de la carrière a été remodelé pour rassembler les eaux et assurer leur écoulement, et un chenal a été aménagé pour évacuer les eaux de ruissellement directement dans le ruisseau de la Merle. Des travaux de végétalisation se sont poursuivis jusqu'en 2010 pour éviter l'érosion et stabiliser les talus remodelés. Une large ouverture a été créée vers la vallée de la Merle, offrant un accès à cette partie de la carrière qui jusqu'alors n'en possédait pas. En 2005, un belvédère a été édifié pour offrir au public un accès sécurisé à une vue imprenable sur cette partie du site. Les travaux d'arasement ont généré 565 000 m3 de déblais qui ont servi au remblayage du fond de la carrière et à la confection d'une butée pour limiter le recul de la falaise dans la partie Ouest.



Stacks Image 417



Ouverte au public en 2010


Depuis le 2 octobre 2010, date d'ouverture au public, les amoureux de la nature, de promenade et de balade à vélo peuvent profiter des paysages grandioses offerts par la carrière.

La Communauté de Communes de Freyming-Merlebach a engagé près de 250 000 € pour sécuriser les carrières et aménager les accès : 1000 ml de clôture, 2800 ml de glissières bois/métal, 1600 ml de barrière bois autour du bassin de décantation, 8 portails, 5 tourniquets, 23 panneaux de jalonnement et 600 ml de chemin rénovés.


Un nouveau biotope

Cette partie du massif du Warndt, détruite en 1920, est revenue à la vie. En reconquérant les territoires abandonnés, la nature a transformé ce lieu en un véritable sanctuaire abritant plusieurs espèces animales rares ou remarquables. Le "Groupement d’étude et de conservation de la nature en Lorraine" (GECNAL) souligne que de nombreuses espèces présentes sont protégées au niveau national. On citera en particulier, parmi les amphibiens : le pélobate brun et le crapaud vert et parmi les oiseaux : le hibou grand-duc, le faucon pèlerin, le blongios nain et le butor étoilé. Sur les plans d’eau barbotent les canards colverts, sous le regard du héron cendré et de foulques macroules. Par contre les cormorans ont disparu à la fin de l'hiver. Dans les airs, des choucas des tours. Et, depuis peu, le grand corbeau.


Stacks Image 440

Le blongios nain

Stacks Image 447

Le pélobate brun

Stacks Image 715

Claude Bohler, de l'association de protection des oiseaux "Le chanteur fidèle", présente la faune qui vit désormais dans cet endroit.

Stacks Image 990

À la recherche du pelobate brun.

Stacks Image 998

Cette sortie a également été l'occasion pour certains de découvrir de beaux panoramas sur Freyming-Merlebach
(ici le rocher dit "Wiselstein")