Février 2019


La conférence du 10 mars à Laning



Dimanche 10 mars 2019 à 15 heures 30
en l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Laning
2 rue de Vahl
à LANING


L'ABBÉ JEAN-MICHEL SCHANG


Pascal Flaus : Situation politique et religieuse de la Lorraine et du Palatinat à la charnière du XVIIIe et du XIXe siècle

Ghislain Knepper : Un prêtre mosellan dans le comté du Palatinat : introduction à la vie de l'abbé Jean-Michel SCHANG (1757-1842)

Abbé Christophe Dibo : Jean-Michel SCHANG, pasteur et apôtre.

L'abbé Jean-Michel SCHANG (1757-1842), prêtre issu du diocèse de Metz, fut un ardent missionnaire sur la terre de mission de ses paroisses.
Les vicissitudes de l'histoire à la charnière du XVIIIe et du XIXe siècle l'ont conduit à être incardiné successivement dans trois diocèses différents et à connaître huit citoyennetés. Malgré la réception contrastée de son action pastorale parmi ses paroissiens, il eut un rayonnement extraordinaire de son vivant et jouit d'une réputation de sainteté dans l'Église de Spire, au point d'être considéré par ses évêques comme « la fleur du diocèse ».
Sa figure est aujourd’hui une édifiante source d'inspiration.





La conférence du 15 mars à Saint-Avold




Vendredi 15 mars 2019 à 20 heures
à la Salle des congrès de la piscine
rue de la piscine
à SAINT-AVOLD

Conférence de PIERRE BRASME


LE MALAISE ALSACIEN-LORRAIN :
QUAND LA FRANCE A FAILLI COMPROMETTRE
LA REINTEGRATION DES PROVINCES RECOUVREES (1918-1919).




Après quatre ans de guerre, de pénurie et de restrictions de leurs libertés, et après un demi-siècle d’annexion, les habitants du Reichsland accueillent avec enthousiasme les troupes françaises, montrant ainsi leur bonheur du retour à la paix et à la France.

Mais, passée l’euphorie de la victoire, la réintégration des provinces recouvrées ne va pas sans poser de problèmes, et très vite le bonheur de novembre 1918 laisse place à un désenchantement, à une désillusion, voire à un mécontentement face à la politique menée par la France : c’est ce qu’on appelle « le malaise alascien-lorrain », qui durant quelques mois peut laisser penser que, par sa volonté centralisatrice, ses erreurs, ses hésitations et sa méconnaissance des réalités alsaciennes-lorraines, la France a failli compromettre la réintégration et a laissé dans l’esprit des Alsaciens-Lorrains l’impression qu’ils n’étaient pas redevenus des Français à part entière.

Né en 1949 à Auchel (Pas-de-Calais), où son père était mineur de charbon avant de venir travailler dans les mines de fer de Lorraine en 1957, Pierre BRASME a fait ses études secondaires à Fribourg en Suisse et ses études universitaires à Metz. Il est professeur honoraire agrégé d’histoire-géographie et titulaire d’un doctorat en histoire contemporaine à la suite d’une thèse sur « La population de la Moselle au XIXe siècle ».

La plus grande partie de sa carrière d’enseignant s’est déroulée au collège Pierre Mendès-France de Woippy, ville dont il a publié l’histoire en trois ouvrages (dont un sur la fraise de Woippy). Il a fondé en 1988 la Société d’Histoire de Woippy, dont il a été président durant 26 ans, et dont il est maintenant le président honoraire. Il est à l’origine de la création du Prix d’histoire régionale René-Paquet, du Sentier historique de la ville de Woippy, de la revue annuelle Les chroniques du Graoully, et l’un des fondateurs (2003) et organisateurs du Salon du Livre d’Histoire de Woippy, dont la dernière édition s’est tenue les 17 et 18 novembre 2018 à l’occasion du centenaire du 11 novembre et du retour de la Moselle à la France.

Depuis une dizaine d’années, il anime le Comité d’Histoire du Pays Messin qui rassemble une quinzaine de sociétés d’histoire locale et organise chaque année en novembre un colloque sur l’histoire de Metz et de sa région. Entré à l’Académie nationale de Metz en 2007, il en est membre titulaire depuis 2013, vice-président depuis 2016 ; il en deviendra président au 1er octobre prochain.

Pierre Brasme est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages consacrés surtout à l’histoire de Metz, de la Moselle et de la Lorraine. Il est également l’auteur de quatre romans dont un roman historique, L’indésirable, sur l’expulsion des Allemands au lendemain de l’armistice de 1918 ; le plus récent, Dernier seigneur, aux éditions La Valette, est un plaidoyer en faveur des librairies indépendantes, soutenu par la région Grand Est.

Il dédicacera son nouvel ouvrage « De la Lorraine allemande à la Moselle française (1918-1919) », paru aux éditions des Paraiges en juin 2018 (prix des Conseils départementaux de Lorraine).




Exposition




Stacks Image 167




"SAINT-AVOLD HIER
ET AUJOURD'HUI"


Suite au succès des précédentes expositions, les photos de Bernard Bonnabaud et Joseph Colaccino sont à nouveau visibles
pendant tout le mois de février en Mairie de Saint-Avold.

Stacks Image 171




La Bibliothèque de la S.H.P.N.


Comment s'y rendre ?
Quels sont les horaires ? Qu'y trouve-t-on ?



Votre adhésion fait notre force !

Soutenez-nous, adhérez !