Décembre 2017

Stacks Image 97




9 décembre : journée portes ouvertes au local de la S.H.P.N.




vente

"Le Républicain Lorrain" - Édition du 10 décembre 2017



La conférence du 24 novembre




LES CIMETIÈRES MILITAIRES AMÉRICAINS
À SAINT-AVOLD : 1945-1960.

Stacks Image 60

Présentée par Pascal Flaus, cette dernière conférence de l'année 2017 a rassemblé un public nombreux et attentif.


Ce compte rendu ne présente que quelques rappels. Pour les détails, il conviendra de se reporter au livre du conférencier, "Le cimetière américain de Saint-Avold", paru en mai dernier.

LES ETATS-UNIS ET LEURS MORTS

Le front de la guerre de Sécession s'étendait déjà sur 2 000 km.Ce conflit fit environ 665 000 morts. Aux Etats-Unis, il y a actuellement 83 cimetières nationaux. Le plus ancien, celui d'Arlington (1866), contient à ce jour 296 000 tombes.

Durant la 1ère G.M., il y eut 117 465 Américains tués (dont 757 civils). En 1917 fut créée l'A.B.M.C. (American Battle Monument Commission, la Commission Américaine des Monuments de Guerre). Le cimetière le plus important, celui de Romagne-sous-Montfaucon (en Argonne), comporte 14 246 tombes.
Lors de la seconde G.M., les compagnies chargées de retrouver et ensevelir les morts, étaient composées ainsi: le QG de la compagnie (19 hommes, 2 officiers) supervisait 4 pelotons (de chacun 22 hommes et 1 officier) de 3 sections. Ces compagnies étaient rattachées à l'A.G.R.S. (American Graves Registration Service, le Service Américain d'Enregistrement des Sépultures), reconstitué le 18.2.1942. Le premier cimetière (provisoire) fut installé en Irlande. Il n'y eut pas de cimetière américain en Allemagne ni au Japon.

À SAINT-AVOLD

Le suivi des corps dépendait des 46e et 48e Cies du Service d'Enregistrement des Sépultures. Un ingénieur vint le 20.2.1945 pour  déterminer les travaux préliminaires (sur l'actuel lotissement les Coccinelles).

 La gestion de ce cimetière provisoire fut confiée à la 48e Cie en mars 1945. Fin 1946, il y avait 14 000 corps inhumés à Saint-Avold.
Le nouveau et actuel cimetière (45,98 ha) n'est pas territoire américain. Saint-Avold était le projet n° 10, sur 14 nécropoles à construire dans le monde. Chaque cimetière avait son propre cabinet d'architectes.

La translation des corps d'un cimetière à l'autre dura deux ans. Le 30.9.1947 eut lieu le premier transfert de corps ramenés aux U.S.A., dans un cimetière privé ou national. De 28 000 inhumations provisoires, 17 000 corps furent ramenés aux E.U. En 1950-1951 les croix en bois furent remplacées par des croix en marbre. Le cimetière fut inauguré le 19.7.1960. Il compte actuellement 10 489 corps.

Le concept des chapelles-mémorials américaines est un mélange d'art nouveau et de style militaire. Les cinq statues dans toutes les nécropoles représentent l'esprit de sacrifice de la jeunesse. Des cartes représentent les opérations militaires, à différents niveaux. 

La France, en souvenir de La Fayette, a le privilège de pouvoir déposer un drapeau sur les tombes américaines.

Noël Gabriel





Les dossiers de la Société d'Histoire du Pays Naborien - 118




1581 - 1766
Du duché de Lorraine au royaume de France


Le 16 mai 1572, le cardinal Charles Ier de Lorraine, évêque de Metz, céda l'avouerie de Hombourg-Saint-Nabor à son neveu Henri Ier, duc de Guise, qui lui avança 18 000 florins or. À son tour, celui-ci céda par traité le nouveau fief au roi de France, puis revenant sur sa décision, il le vendit le 24 novembre 1581 pour 96 000 écus à son cousin Charles III, duc de Lorraine.

La ville fut alors intégrée dans le duché de Lorraine, état indépendant qui connaissait son âge d’or. Mais comment s'est faite la réunion de cet état à la France ? C'est ce que vous découvrirez
en cliquant ICI.


Stacks Image 78




Dédicace




Stacks Image 107




Des cadeaux pour Noël




Stacks Image 15


HISTOIRE DE SAINT-AVOLD
DE LA PRÉHISTOIRE À NOS JOURS

Stacks Image 19
Stacks Image 21

De quoi faire des heureux !
Tous ces livres sont en vente à l'Office de Tourisme, 28 rue des Américains à Saint-Avold




Archives Municipales de Saint-Avold


Comment les contacter ? Comment s'y rendre ?
Quels sont les horaires ? Qu'y trouve-t-on ?



Votre adhésion fait notre force !

Soutenez-nous, adhérez !