Janvier 2018

Stacks Image 97




Les dossiers de la Société d'Histoire du Pays Naborien - 119




La délinquance aux champs.
Les délits champêtres à Saint-Avold (1708-1789)

par Pascal FLAUS


Saint-Avold, petite ville de la Lorraine allemande, fait partie du duché de Lorraine depuis 1581. Fortement affectée par les guerres du XVIIe siècle, elle se relève après 1698. En 1708, elle compte 223 feux, soit un peu plus de 820 habitants, sans les religieux des abbayes. La croissance démographique se poursuit tout au long du XVIIIe siècle puisqu'en 1790 la population s'élève à 2 850 personnes. Située à flanc de coteau, à la lisière de la grande forêt du Warndt, baignée par la Rosselle, petit cours d'eau, elle n'a pas un ban très riche. L'enquête de 1708 le qualifie de : "terrain fort ingrat d'un petit rapport en seigle [ ... ] il n'y a presque point de prairie". Cette affirmation revient tout au long du siècle dans les documents et sert d'alibi pour demander des baisses d'impositions. Le 16 août 1751, par exemple, les officiers de la ville déclarent : " il est constant que le ban de Saint-Avold est entièrement sablonneux, aride et stérile. On ne peut généralement y planter que des topinambours ou du blé de Turquie. Il n'y a aucune saison, les pâturages y sont rares, les prairies marécageuses, de sorte qu'il n'est pas permis de pâturer dans les bois ".

L'augmentation de la population, le développement de certaines activités économique, l'apparition d'une forme d'individualisme agraire et un marasme économique général exacerbent les tensions. Dès la période de reconstruction léopoldienne les délits champêtres se multiplient.

La suite en cliquant ICI


Stacks Image 109




Archives Municipales de Saint-Avold


Comment les contacter ? Comment s'y rendre ?
Quels sont les horaires ? Qu'y trouve-t-on ?



Votre adhésion fait notre force !

Soutenez-nous, adhérez !